L’ADISQ déteste les gagnants

Après avoir refusé accès aux 3 accords, après avoir ignoré si longtemps Simple Plan, et maintenant en envoyant Pascale Picard au rang de simple nominée, donnant la victoire au meilleur ami, et non au meilleur artiste (à mon avis), l’ADISQ continue son travail d’auto-destruction.

Chaque fois que je regarde les nominations et surtout les gagnants, j’ai toujours l’impression qu’on a droit à un concours d’amitié entre membres de la clique, et non à une vraie analyse du talent musical. Au lieu de créer une fierté nationale avec les artistes gagnants, on essaie de nous rentrer de force dans la gorge des gens qu’on ne veut pas vraiment entendre, ou qu’on entend trop sans le vouloir via la machine Astral Média.

Je n’ai pas suivi plus qu’il faut la scène musicale québécoise cette année, mais j’ai découvert un groupe qui est reconnue dans le monde entier, dans le métal, comme l’un des plus prometteur. Mais ce n’est pas assez pour être reconnu au Québec. Où se trouve la formation Blinded by Faith dans les nominations de l’ADISQ? Ils n’ont pas payé leur contribution ?

Ca devrait être le rôle de l’ADISQ de trouver tous les artistes qui doivent être nominés et non à eux (les artistes) à remplir le petit feuillet d’inscription et à le retourner avant la bonne date limite. Votre façon de faire en est une de paresseux. Vous voulez récompenser les meilleurs artistes québécois ? et bien forcez-vous un peu et trouvez les ! Arrêtez de laisser Astral Média, Québecor et Cogeco les trouver à votre place ! Demandez au vrai monde !

Continuez comme ça et il va finir par y avoir un vrai gros réseau alternatif bien organisé, pour les amateurs de vraie bonne musique au Québec, qui va finir par vous éclipser et à rigoler en vous regardant mourir à petit feu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *